Nouveau régime !!!

Nouveau régime !!!

Hello mes Chouchous, on parle régime aujourd’hui !!!

Car j’ai commencé lundi…

Beaucoup de personnes de mon entourage rigolent quand je dis que je fais régime…

C’est vrai que je ne suis pas énorme, mais étant ancienne adepte de salle de sport, quand je pouvais « encore » j’y allais trois fois par semaine… 

Depuis un an et demi maintenant que je suis dans mon fauteuil et bien j’ai du diminuer et là carrément arrêter sur avis médical (enfin les médecins ne sont pas d’accord entre eux)…

Et il faut dire qu’avant, la dégradation de mon handicap, je dirais depuis Noel dernier, j’arrivais encore à me lever et aller au moins aux toilettes seule, désormais cela est terminé, je ne suis pas là pour décrire ma vie…

Mais juste pour dire que comme toutes femmes inactives de mon âge… 

Nous avons tendance à prendre un peu de poids quand on ne fait pas attention et pour ma part ces deux ou trois kilos en trop ont tendance à se stocker au niveau de mon ventre, je n’ai ni de vergetures, ni de plis mais un petit bidon…

J’ai essayé beaucoup de choses, là j’étais au point où je mangeais deux yaourts et basta… Et je prends, quand même, j’y perd mon latin !!!

C’est ce que l’on vis au jour le jour, mais avec la volonté, on y arrive…

Ce qui m’amène aujourd’hui, c’est le fait que je débute un nouveau régime… Le régime a base de Konjac… 

Le Konjac c’est quoi ???

Le konjac, un allié minceur

Chez nous, avant d’être considéré comme un atout minceur, le konjac était avant tout un additif alimentaire (E425) utilisé comme épaississant, gélifiant ou émulsifiant. Mais si sa texture gélifiante est intéressante pour l’industrie alimentaire, c’est surtout son aspect minceur qui le place désormais sur le devant de la scène. 

Les nombreux atouts du konjac

LE KONJAC EST LIGHT

Environ 9,6 kcal pour 100 g. Le konjac fait même moins que le concombre(10 kcal pour 100 g). Difficile de faire le poids sur la balance des calories face à lui ! Un nombre quasiment inexistant de calories qui « peut aider à faire face aux fringales, ou à réduire chez les gros mangeurs le nombre total de calories avec la même impression de satiété« .

LE KONJAC EST UN COUPE-FAIM NATUREL

Le konjac renferme une fibre soluble, le glucomannane, capable d’absorber jusqu’à 100 fois son poids en eau. « Dans l’organisme, il se gorge d’eau et gonfle, formant dans l’estomac un gel végétal visqueux qui agit comme coupe-faim naturel et donne une impression de satiété. C’est le même principe que la pectine de pomme ou les bétaglucanes du son d’ avoine« . Il suffit donc d’en manger une petite quantité pour être rapidement rassasié.

LE KONJAC, UN ALLIÉ VENTRE-PLAT

Ballonnements et transits un peu flémards risquent de n’être plus qu’un mauvais souvenir avec le konjac. « Composé à 64 % de fibres, contre 14 % pour le son d’avoine, le konjac est la source naturelle la plus riche en fibres ». Le konjac aide ainsi à réguler les transits paresseux.

LE KONJAC EST DÉTOXIFIANT

Le konjac est considéré comme  » un nettoyeur de l’intestin« . Comment ? Il capture les toxines et aide à les éliminer. C’est donc un excellent complément en cas de cure détox.

LE KONJAC POSSÈDE UN INDEX GLYCÉMIQUE BAS

« Grâce à son index glycémique très bas (effet sur le taux de sucre dans le sang), le konjac permet de réduire les pics d’ insuline et donc de réguler le métabolisme et le stockage des graisses », explique notre experte.

Mais si le konjac présente des atouts indéniables pour aider à retrouver ou à garder la ligne, « il  ne suffit pas à lui tout seul pour perdre du poids durablement« . Il doit être intégré dans un régime hypocalorique diversifié. Car au-delà de ses nombreux atouts, le konjac présente aussi des points faibles.

LE KONJAC EST PAUVRE EN NUTRIMENTS

Très riche en fibres, il ne contient pas de fer, pas de vitamines, pas de minéraux. « Le konjac ne permet pas d’apporter à l’organisme les éléments nécessaires à son bon fonctionnement », prévient l’experte. Il doit donc être absolument intégré dans le cadre d’une alimentation équilibrée, sinon gare aux carences en tout genre !

LE KONJAC N’A PAS DE GOÛT

Les fins gourmets risquent d’être déçus par le konjac. Que ce soit en konnyaku ou en shiratakis, il possède un goût assez neutre. Il faudra donc compenser avec des épices, des herbes aromatiques (et non avec des matières grasses, du sel ou des sauces hautement caloriques, sinon adieu les atouts du « zéro calorie »).

Donc voilà, ce que je vais tester, tout en gardant, mon yaourt, mes deux biscottes le matin et mon thé…

Mon café brule-graisse en journée…

Et le soir, ça sera, salade ou jambon et des yaourts (car les yaourts sont une chose dont j’ai du mal à me passer)…

On se retrouve dans une semaine pour voir si l’évolution du poids est favorable…

En attendant, je dis à très vite pour de nouvelles aventures…

Bisous

Maman mais pas seulement !!!

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu